Poker en ligne : la fin des problèmes pour Full Tilt ?

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Encore (et toujours) du nouveau chez Full Tilt Poker, mais cette fois les nouvelles semblent de bonne augure pour la salle de poker en ligne. Il apparaitrait en effet que les négociations que mène en ce moment Full Tilt Poker soient sur le point de se concrétiser. C’est du site de Subjectpoker d’où vient le scoop, et il semblerait que le site tienne cette information d’une source interne de l’entreprise. Le nom de cet investisseur anonyme n’a toujours pas été révélé, mais nous savons d’ores et déjà qu’un accord de négociation exclusif aurait été conclu, et que notre investisseur mystérieux serait basé en Europe.
Etant donné que la licence de Full Tilt Poker fait actuellement toujours l’objet d’une suspension de l’Autorité de Régulation des Jeux en Ligne, ainsi que de l’Alderney Gambling Control Commission, si les négociations de la salle de poker en ligne se concrétisent, il se pourrait que Full Tilt Poker reprenne du service dès la semaine prochaine si l’on en croit les dires de l’avocat de Full Tilt Poker Jeff Ifrah.
Pour rappel, depuis le fameux vendredi 15 avril 2011 dernier (rebaptisé « Black Friday »), la salle de poker virtuel Full Tilt Poker n’est plus en service. Les raisons, suite à une enquête que menait les FBI, il s’est avéré que Full Tilt (entre autre) soit (semble t-il) mêlée à une affaire de blanchiment d’argent et de fraude bancaire. Depuis, cette salle virtuelle ne cesse de faire la une de la presse poker. Actuellement le procès de Full Tilt Poker a été proroger à une date ultérieure (qui ne devrait pas dépasser le 15 septembre 2011), et l’audience devrait se tenir à huis clos comme l’ont demandé les représentants de la salle. En effet, étant (au moment de la première audience) toujours en négociations avec d’éventuels investisseurs potentiels, Full Tilt craignait que la nature publique de son procès puisse nuire à ses affaires commerciales. Un procès public aurait justement pu permettre de laver la réputation salie de la salle de poker en ligne américaine, mais visiblement les représentants de Full Tilt Poker ne voyaient pas les choses de cette façon.

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »